Le budget

Achat d'un animal partie 3 : le budget

En effet, avoir un animal est un luxe et il faut s’assurer d’être en mesure d’assumer les frais pour subvenir à ses besoins avant de l’adopter. Voici les principaux éléments à considérer :

Alimentation

Une bonne alimentation est nécessaire pour prévenir les maladies et il va de soit que les spécialistes de la santé sont très biens outillés pour répondre à vos questions sur ce sujet, car ils sont également les nutritionnistes de vos êtres chers.

Soins médicaux

Certaines races nécessitent des sessions chez le toiletteur de façon variable pour éviter l’inconfort au niveau des yeux, de la gueule, de la peau ou pour mieux supporter la chaleur.

Toilettage

Penser aux bols de nourriture et d’eau de préférence en céramique, à la laisse, au sac pour les besoins, à la litière et au bac à litière (au moins un par chat et pas tous au même endroit), au coussin, au griffoir et aux biscuits pour l’entraînement.

Accessoires

Penser aux bols de nourriture et d’eau de préférence en céramique, à la laisse, au sac pour les besoins, à la litière et au bac à litière (au moins un par chat et pas tous au même endroit), au coussin, au griffoir et aux biscuits pour l’entraînement.

Vaccins, vermifuge et stérilisation

La première année sera celle qui vous coûtera le plus cher car la plupart des vaccins ont besoins d’être répétés à 2 ou 3 reprises pour qu’il soit efficace. Par la suite les rappels de ces vaccins se feront annuellement ou aux 3 ans. Il faudra également penser aux vermifuges à chaque été si l’animal va à l’extérieur. De plus, lorsque votre être cher sera âgé de 6 mois, il faudra aussi penser à mettre de l’argent de côté pour la stérilisation qui est essentiel pour prévenir les maladies du système reproducteur, les fugues, la surpopulation et pour offrir une longévité accrue à votre animal.

Disposition génétique

Renseignez-vous sur la race que vous désirez, car certaine, sont connues pour développer des problèmes héréditaires ou pour être plus propice à certaines maladies.
Jouet

Compte tenu de notre mode de vie très surchargé, les animaux passent maintenant beaucoup de temps seul à la maison et on plus tendance à développer des problèmes de comportement parce qu’ils s’ennuient ou on trop d’énergie à dépenser. Pour palier à ce problème, acheter lui des jouets interactifs comme des Kong ou des os mou à gruger.

N’oubliez pas, plus votre chien sera de grande taille, plus les frais à débourser seront proportionnel. Pour les personnes ayant un budget plus restreint, je vous recommanderais un chat domestique d’intérieur. Sachez également que certaines compagnies offrent des assurances pour vos animaux et d’autre peuvent vous offrir un service de crédit si vous avez besoin de débourser une grosse somme d’argent pour soigner votre compagnon.

La projection dans le temps

Adopter un animal constitue un engagement à long terme. Leur espérance de vie s’étant maintenant entre 8 et 15 ans selon la race, les soins médicaux qui lui sont apportés, son entretien et son alimentation. Il est important de se projeter dans l’avenir avant d’entreprendre l’adoption d’un animal de compagnie.

Finalement, la clé c’est la planification. Il faut préparer un budget, faire des recherches et prévoir des cours de dressage en particulier pour les personnes qui ont moins d’expérience. Gardez en tête qu’un animal n’est pas un objet qui a un manuel d’instruction fournit à l’achat. Pour cette raison, il n’est pas recommandé de donner un animal en cadeau à un membre de la famille. Si la boule de poils est destinée à vos enfants, sachez qu’il tombera inévitablement sous votre responsabilité.

Plutôt que d’acheter animal un pure race qui coûte plus cher et qui présente généralement  plus de problème de santé, pourquoi ne pas offrir une deuxième chance à une boule de poil qui patiente dans les refuges. Même si sa génétique semble souvent difficile à identifier, il vous en sera très reconnaissant et deviendra le meilleur compagnon qui soit. Si vous le pouvez, informez-vous sur son passé pour être en mesure de mieux comprendre ses comportements et développer une meilleure chimie.

Derniers articles

Derniers articles

Dernières nouvelles et déclarations concernant les soins aux animaux domestiques, les directives, la formation et le toilettage..

Parlons de la Rage – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Parlons de la Rage Parlons de la Rage On nous demande souvent quelle est l'importance de la vaccination contre la rage, ou encore si cette vaccination est obligatoire ou nécessaire. Cette semaine, l'Hôpital Vétérinaire Ste-Rose répondra à ces questions en démystifiant cette maladie mortelle souvent sous-estimée et banalisée au Québec.   La rage est une [...]

Le syndrome brachycéphale – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Le syndrome brachycéphale | Chiens   Ce problème congénital et héréditaire se développe chez les chiens brachycéphales, c’est-à-dire qui ont une tête plus large et un museau aplati. Les races les plus à risque sont donc le Bouledogue, le Carlin, le Pékinois, le Boxer, le Boston Terrier, le Shar Pei, certains Shih Tzu et certains Lhasa [...]

Trouver un bon éleveur – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Trouver un bon éleveur Trouver un bon éleveur Votre décision est prise, vous voulez adopter un animal. Vous y avez longuement réfléchi et vous avez le budget nécessaire et le temps pour en prendre soin. Vous savez aussi quelle espèce vous recherchez et quel type de compagnon vous désirez. Mais où le trouver ? Si [...]

Back To Top