Voyager avec ou sans son animal

Voyager avec ou sans son animal

La planification d’un voyage est complexe, surtout lorsqu’on possède un animal de compagnie.
Les options :

1 – Partir sans lui:

Beaucoup d’animaux sont très attachés à leur routine et à leurs biens. Le stress d’être dans un environnement inconnu avec de nouvelles personnes peut engendrer divers problèmes (destruction, anorexie, etc) ou développer un problème médical qui était, jusque là, latent. Il est souvent préférable, particulièrement pour les chats, de trouver quelqu’un que votre animal connaît bien et qui se déplacera à votre demeure pour s’occuper de lui. De plus, cette personne devra prendre le temps de bien observer son attitude générale, pour déceler toute anomalie qui trahirait un problème de santé. Si ce n’est pas possible, faites des recherches pour trouver la pension idéale. Il est à noter que certains vétérinaires offrent ce service.

2- L'amener avec vous :

D’abord, renseignez-vous pour déterminer si votre destination exige des vaccins spécifiques ou toutes autres obligations. Il faut parfois remplir un long formulaire avec votre vétérinaire, particulièrement lors d’un déménagement dans un autre pays et cette procédure peut parfois prendre des semainesVous pouvez aussi contacter l’Hôpital Vétérinaire St-Rose pour vous informer des vermifuges que votre animal a besoin.

Informez-vous sur les méthodes de transports, les établissements et les activités afin d’identifier lesquels acceptent les animaux ainsi que leurs politiques.

Ensuite, tentez de trouver le parcours le plus direct jusqu’à destination. Si vous en avez la chance, faites une halte toutes les deux heures pour permettre à votre animal de faire de l’exercice, faire ses besoins et prendre une collation. Le trajet sera plus long mais beaucoup plus agréable pour vous comme pour lui. Évidement, ne laissez jamais votre animal seul dans le véhicule, car la température dans l’habitacle monte très vite. Il subira inévitablement un coup de chaleur rapidement et cela peut provoquer son décès.

Vous devriez également lui préparer une trousse de voyage qui contiendra son objet préféré, une laisse, de la nourriture et de l’eau fraîche. Procurez-vous une ceinture adaptée à votre chien pour plus de sécurité sur la route. Si vous utilisez une cage, celle-ci doit être solide, sécuritaire, avoir un planché plat et être assez grande pour permettre à votre animal de se tourner, de se coucher et de se tenir aisément debout. Assurez-vous aussi qu’il porte son collier, comportant le plus de renseignements possible, en tout temps.

Si votre compagnon n’a pas l’habitude des longs trajets en voiture, amenez le faire quelques balades les jours précédents votre départ. Voyez notre article sur la cage afin de l’utilisez comme outil réconfortant plusieurs jours, voir semaines à l’avance.

Finalement, si votre animal a le mal des transports ou est de nature anxieuse, il est possible d’obtenir des produits naturels comme des probiotiques ou de la médication. Cela pourrait améliorer son état général durant vos vacances. N’hésitez pas à nous consulter.

 

Bon voyage!

Stéphanie Brunelle, T.S.A.

Voici des liens qui vous aiderons dans vos recherches :

http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/exportation/fra/1300388920375/1300388985791

www.petfriendly.com (Canada)

www.dogfriendly.com (USA)

www.partoutavecmonchien.com (Québec)

 

Derniers articles

Derniers articles

Dernières nouvelles et déclarations concernant les soins aux animaux domestiques, les directives, la formation et le toilettage..

Parlons de la Rage – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Parlons de la Rage Parlons de la Rage On nous demande souvent quelle est l'importance de la vaccination contre la rage, ou encore si cette vaccination est obligatoire ou nécessaire. Cette semaine, l'Hôpital Vétérinaire Ste-Rose répondra à ces questions en démystifiant cette maladie mortelle souvent sous-estimée et banalisée au Québec.   La rage est une [...]

Le syndrome brachycéphale – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Le syndrome brachycéphale Le syndrome brachycéphale Ce problème congénital et héréditaire se développe chez les chiens brachycéphales, c’est-à-dire qui ont une tête plus large et un museau aplati. Les races les plus à risque sont donc le Bouledogue, le Carlin, le Pékinois, le Boxer, le Boston Terrier, le Shar Pei, certains Shih Tzu et certains [...]

Trouver un bon éleveur – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Trouver un bon éleveur Trouver un bon éleveur Votre décision est prise, vous voulez adopter un animal. Vous y avez longuement réfléchi et vous avez le budget nécessaire et le temps pour en prendre soin. Vous savez aussi quelle espèce vous recherchez et quel type de compagnon vous désirez. Mais où le trouver ? Si [...]

Back To Top