Régime à base de viande crue

Régime à base de viande crue

Que ce soit chez les humains ou les animaux, l’alimentation est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. Tout comme chez l’humain, la recherche progresse sans cesse et des nouvelles connaissances émergent régulièrement. Tout comme les modes et les régimes.

Un de ses régimes est présent dans le domaine animal depuis plusieurs années et provoque une controverse chaque fois qu’il est abordé. Que ce soit les partisans du pour ou du contre, chacun y trouve un argument s’opposant à l’autre. On parle ici des régimes à base de viande crue. 

Aujourd’hui, je vais vous faire une petite histoire de ce régime et en quoi il consiste. La semaine prochaine, je passerai en revue chacun des arguments les plus souvent cités. Je tenterai de les commenter de façon objective, tout ceci dans le but d’une santé et une sécurité optimale, pour votre animal et pour son entourage. Je vous ferez également quelques recommandations si vous désirez nourrir votre animal au cru.

Origine et Principe

On l’appelle communément »BARF » ou simplement »Crue ».

BARF signifie »Biologicaly Appropriate Raw Food » (Nourriture Crue Biologiquement Appropriée), ou »Bones And Raw Food » (Nourriture de Viandes Crues et Os).

Cette diète a vu le jour dans les années 90, lorsque le Dr Ian Billinghurst (vétérinaire en Australie) a publié un livre »Give your dog a bone ». Le principe assume que cette diète est plus naturelle, favorise une meilleure santé et une plus grande longévité aux animaux s’en nourrissant.

Au Canada et en Amérique du Nord, nous avons vu le nombre d’adeptes de cette diète augmenter dans les dernières années, principalement suite au rappel de plusieurs diètes commerciales en 2007.

Est considérée comme régime cru, toute viande qui n’est pas cuite. Elle peut être fraîche, congelée ou déshydratée. Il peut s’agir de diète commerciale ou maison. On trouve des variantes avec ou sans os, et même avec des carcasses entières données à l’animal. Certaines gâteries peuvent également entrer dans cette catégorie (comme les oreilles de cochons). Le régime peut ou non être accompagnée de fruits et légumes.

Il existe maintenant une association canadienne qui établit des standards et des lignes directrices pour ce type d’industries grandissantes. Un peu comme l’AAFCO, la participation est volontaire. Cette association travaille également en étroite collaboration avec les agences gouvernementales pour assurer une sécurité des produits. C’est la Canadian Association of Raw Pet FoodMalheureusement aucune compagnie québécoise ne fait partie de cette association.

Les études

Il faut comprendre qu’il existe très peu d’études ou d’articles scientifiques sur l’alimentation crue, encore moins sur ces bénéfices. Celles qui existent sont généralement faites sur une faible population, sans comparatif avec une population sur une diète conventionnelle, et malheureusement aucune n’évalue l’impact à long terme. Règle générale, les articles sur les bénéfiques pour l’animal sont surtout basés sur des témoignages ou des observations plutôt que sur des études. D’autres études plus récentes ont été faites pour quantifier le risque pour la santé publique.

 

Ne manquez pas la suite de cet article qui sera publié exceptionnellement dans une semaine.

Marie-Christine Hamelin, TSA

Derniers articles

Derniers articles

Dernières nouvelles et déclarations concernant les soins aux animaux domestiques, les directives, la formation et le toilettage..

Parlons de la Rage – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Parlons de la Rage Parlons de la Rage On nous demande souvent quelle est l'importance de la vaccination contre la rage, ou encore si cette vaccination est obligatoire ou nécessaire. Cette semaine, l'Hôpital Vétérinaire Ste-Rose répondra à ces questions en démystifiant cette maladie mortelle souvent sous-estimée et banalisée au Québec.   La rage est une [...]

Le syndrome brachycéphale – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Le syndrome brachycéphale Le syndrome brachycéphale Ce problème congénital et héréditaire se développe chez les chiens brachycéphales, c’est-à-dire qui ont une tête plus large et un museau aplati. Les races les plus à risque sont donc le Bouledogue, le Carlin, le Pékinois, le Boxer, le Boston Terrier, le Shar Pei, certains Shih Tzu et certains [...]

Trouver un bon éleveur – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Trouver un bon éleveur Trouver un bon éleveur Votre décision est prise, vous voulez adopter un animal. Vous y avez longuement réfléchi et vous avez le budget nécessaire et le temps pour en prendre soin. Vous savez aussi quelle espèce vous recherchez et quel type de compagnon vous désirez. Mais où le trouver ? Si [...]

Back To Top