Les tiques

Les tiques

Vous avez sans doute entendu parler dernièrement dans les médias de la maladie de Lyme ou encore de la présence accrue des tiques dans certaines régions. En effet, les tiques sont de plus en plus présentes au Canada et au Québec, la plupart d’entre elles provenant des États-Unis et suivant les changements climatiques.

 

Les tiques se retrouvent surtout dans les endroits recouverts d’herbe (incluant votre pelouse!), les broussailles, les arbustes et les boisés, particulièrement le long des sentiers. De toute évidence, elles se tiennent dans les endroits mouillés et humides. Donc, même si parfois on se croit à l’abri, c’est souvent faux. Il suffit de marcher dans les herbes hautes en bermudas afin de permettre à une tique de se fixer à notre peau, ou encore de posséder des arbustes de cèdres en bordure de notre cours arrière pour que notre animal revienne à la maison accompagné de ces parasites! Même les animaux passant très peu de temps à l’extérieur peuvent être infestés par des tiques.

 

Notez bien qu’il est possible d’être mordu par une seule tique, mais aussi par plusieurs en même temps. Lorsqu’elles se fixent sur l’humain ou sur l’animal, elles insèrent complètement leur pièce buccale dans la peau, les rendant parfois difficile à retirer. La peau peut devenir rouge et irrité à l’endroit où la tique s’est fixée. Une fois fixée, elle se nourrit du sang de son hôte et son corps se gonfle. C’est souvent lorsqu’elle est gonflée que les gens la remarque sur leur animal, pensant souvent que leur compagnon a une nouvelle »tétine » (voir la photo). Il y a aussi différentes couleurs de tiques.

 

Bien que ce soit rare, si l’animal est infesté de tiques, ces dernières pourraient consommer suffisamment de sang pour que l’animal souffre d’anémie. De plus, certaines tiques peuvent causer une rare paralysie chez le chien.

 

Il existe plusieurs moyens de prévenir ces parasites chez les chiens. Il est possible d’appliquer des produits topiques, mensuellement durant la saison estivale pour éviter que des tiques se fixent sur notre animal. Les chats aussi peuvent être l’hôte des tiques, par contre la plupart des produits préventifs sont très toxiques pour eux. Il existe donc certains collier anti-parasites qui peuvent être utilisés de façon sécuritaire chez les félins, vendu exclusivement chez votre vétérinaire.

 

Lorsque vous trouvez une tique sur votre animal, vous pouvez la retirer vous même en vous assurant de bien enlever la tique complètement. Sinon, vous pouvez nous téléphoner afin de prendre rendez-vous avec une technicienne en santé animale, qui s’occupera du retrait de la (des) tique(s).

 

Plusieurs autres tests peuvent être faits pour savoir si la tique était porteuse d’une maladie transmissible aux humains et aux animaux ou si votre animal est maintenant atteint d’une de ses maladies. Un article concernant la maladie de Lyme sera prochainement publié sur notre site web.

 

Finalement, le cycle de la tique étant très long (jusqu’à 2 ans), la tique qui se retrouve sur votre animal ne peut pas pondre d’œufs et ainsi infester votre maison.

 

N’hésitez pas à consulter les membres du personnel de l’hôpital vétérinaire Ste-Rose, pour de plus amples renseignements, et n’oubliez pas de porter des pantalons longs lors de vos randonnées en forêt!

 

Catherine Lapierre, TSAc

Derniers articles

Derniers articles

Dernières nouvelles et déclarations concernant les soins aux animaux domestiques, les directives, la formation et le toilettage..

Parlons de la Rage – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Parlons de la Rage Parlons de la Rage On nous demande souvent quelle est l'importance de la vaccination contre la rage, ou encore si cette vaccination est obligatoire ou nécessaire. Cette semaine, l'Hôpital Vétérinaire Ste-Rose répondra à ces questions en démystifiant cette maladie mortelle souvent sous-estimée et banalisée au Québec.   La rage est une [...]

Le syndrome brachycéphale – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Le syndrome brachycéphale Le syndrome brachycéphale Ce problème congénital et héréditaire se développe chez les chiens brachycéphales, c’est-à-dire qui ont une tête plus large et un museau aplati. Les races les plus à risque sont donc le Bouledogue, le Carlin, le Pékinois, le Boxer, le Boston Terrier, le Shar Pei, certains Shih Tzu et certains [...]

Trouver un bon éleveur – Hôpital Vétérinaire Ste-Rose de Laval

Trouver un bon éleveur Trouver un bon éleveur Votre décision est prise, vous voulez adopter un animal. Vous y avez longuement réfléchi et vous avez le budget nécessaire et le temps pour en prendre soin. Vous savez aussi quelle espèce vous recherchez et quel type de compagnon vous désirez. Mais où le trouver ? Si [...]

Back To Top