FRANCAIS | ENGLISH
Appelez-nous pour un rendez-vous
450-622-3691
Hopital vétérinaire Laval Hopital vétérinaire Laval Hopital vétérinaire Laval Hopital vétérinaire Laval Hopital vétérinaire Laval

Trouver un bon éleveur

Trouver un bon éleveur
Par Stéphanie Brunelle TSA, le 16 juin 2017

Trouver un bon éleveur

 

Votre décision est prise, vous voulez adopter un animal. Vous y avez longuement réfléchi et vous avez le budget nécessaire et le temps pour en prendre soin. Vous savez aussi quelle espèce vous recherchez et quel type de compagnon vous désirez.

Mais où le trouver ? Si la race  vous importe peu, je vous invite à visiter quelques refuges. On y trouve souvent la perle rare. D’un autre côté, si vous savez exactement qu’elle race vous désirez car, sa personnalité vous correspond, il vous faut alors trouver un éleveur réputé.

Comment ? Sachez d’abord qu’il n’y a aucune obligation ou formation au Canada pour accréditer un éleveur. Par contre, vous pouvez vous fier à l’Association Féline Canadienne et au Club Canin Canadien qui ont pour mandat d’établir les standards des races et de servir de bureau d’enregistrement des races pures, en tenant compte de la «Loi sur la généalogie des animaux». Ils suggèrent, sur leur site, des éleveurs qui répondent aux critères de la race dont ils font l’élevage et qui prodiguent un milieu adéquat à leur développement. Vous pouvez également avoir pleinement confiance en un éleveur certifié par Anima-Québec. Ce programme québécois, qui n’est pas obligatoire, soumet environ 140 critères concernant les lieux de garde et les conditions d’élevage des animaux, en plus de visiter à plusieurs reprises l’éleveur qui désir se certifier.

Une personne qui ne fait pas partie d’un de ces programmes peut tout de même être un très bon éleveur, mais il faut s’avérer prudent en se fiant à plusieurs critères.

Lesquels?

- Un véritable éleveur ne devrait pas faire l’élevage de plus deux races différentes.

- Vous devez pouvoir visiter toutes les installations où sont gardé les animaux. Portez attention à l’eau potable, à la nourriture, aux odeurs d’excréments et aux jappements    intenses qui signifieraient la présence d’une trop grande quantité de chiens. Observez si les installations semblent improvisées ou inadéquates. Les animaux ne devraient pas  être en cage toute la journée.

- Vous devez pouvoir voir les parents ou au minimum la mère. Étudiez la conformation, l’état général et le comportement de celle-ci.

- L’éleveur ne devrait pas accoupler ses femelles à chaque chaleur et idéalement ne pas les reproduire au-delà de 4 à 5 ans.

- Il doit faire bien attention au couple qu’il cré afin d’éviter la consanguinité. Certains font appel à des spécimens de d’autres continents pour s’assurer une bonne génétique.

- L’éleveur doit faire des tests sur ses reproducteurs afin d’écarter les problèmes héréditaires spécifique à la race (ex: dysplasie de la hanche) et vous fournir les preuves.

- Vous devriez pouvoir voir la pouponnière mais celle-ci devrait être dans une pièce fermée et séparée du reste de l’élevage. (l’éleveur peut par contre émettre des restrictions afin d’éviter le transport de maladies ou de parasites)

- Les chiots ou les chatons doivent être socialisés et stimulés en bas âges. L’idéal est de les laisser se promener dans la maison pour qu’ils s’habituent aux bruits du quotidien.  

- L’animal devrait être identifié de façon unique et permanente comme par une micro-puce ou un tatouage.

- Vous devriez pouvoir choisir votre animal en conséquence de son aspect physique et de son tempérament sur place.

- Les chiots et les chatons ne devraient pas être adoptés avant l’âge de 3-4 mois.

- L’éleveur devrait pouvoir vous fournir au moment de l’achat, un certificat de santé comprenant au moins le premier vaccin et un premier vermifuge avec la date de visite chez   le vétérinaire. Il a l’obligation de vous faire part de toute complication reliée à la santé de votre nouveau compagnon (ex : a eu un gros épisode de diarrhée).  Il doit aussi vous   fournir une garantie écrite et un acte de vente signé certifiant la pureté de la race.

- Il devrait vous obliger à stériliser votre chiot ou chaton et a le droit de demander un certificat de stérilisation.

- Il devrait être soucieux du bien-être de ses animaux même après l’acte de vente.

- L’éleveur devrait avoir prit le temps de construire son propre site web ou l’on peut trouver les informations sur la race, les dates de mise-bas, les dates d’adoptions, les garanties, des photos des reproducteurs, des anciennes portées et des installations.

Je vous conseille de visiter plusieurs éleveurs avant de faire votre choix. Vous pourrez alors comparer les différents établissements. N’hésitez pas à discuter avec l’éleveur   pour voir sa philosophie et s’il est passionné par la race qu’il élève. Il devrait pouvoir aisément répondre à vos questions et c’est également un bon signe s’il vous pose des questions pour connaître votre personnalité et le milieu dans lequel son protégé vivra désormais. Un bon éleveur ne devrait pas avoir de la difficulté à vendre ses animaux et méfier vous de ceux qui les vendent excessivement chers. Il est même possible d’attendre plus d’un an avant d’avoir notre nouveau compagnon. N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez des conseils ou si vous avez d’autres questions.  

Hopital vétérinaire,chien et chat
Copyright 2012 | Hôpital Vétérinaire Ste-Rose | Conception web Imaginus